La cigale et la fourmi

Top Cigale

« La poésie française la plus usée, la plus décolorée, la plus poncée, rongée, lissée, ce sont les Fables de La Fontaine », écrit Claude Roy dans La Conversation des poètes (Gallimard, 1993).

Les fables de cet auteur, connues dans le monde entier, sont lues encore aujourd’hui par un vaste public.

Les travailler en classe avec de jeunes élèves permet au professeur de faire acquérir des connaissances en langue française dans un climat de plaisir et de détente et surtout d’amadouer les élèves à la lecture. Pour cela, il est souhaitable de créer dans la classe un coin lecture. Les élèves déplacent les chaises et s’assoient sur des coussins pour bien écouter. Pour les jeunes élèves, on peut proposer une fable dans une version simplifiée afin de ne pas démotiver les élèves qui auront certainement des difficultés à comprendre la version originale.  

 

OBJECTIFS

Savoir connaître et utiliser :

  • le lexique du caractère,
  • le lexique des animaux,
  • le lexique des saisons et des mois.

Savoir

  • comprendre une fable,
  • identifier et décrire des animaux,
  • comprendre la morale d’une fable,
  • faire un court résumé,
  • donner des jugements simples,
  • interagir avec quelqu’un sur un sujet connu.

Niveau linquistique

Niveau A2+ du CCER

Durée

4 séances de deux heures chacune et 1 séance (mise en scène) de plusieurs heures.

Étapes

Première séance
Le professeur invite les élèves à faire des hypothèses sur le sujet de la lecture à partir de l’image (annexe 1) et il pose des questions.

Deuxième séance
Le professeur lit la fable La Cigale et la fourmi de La Fontaine dans une version simplifiée (annexe 2). Pour vérifier la compréhension, il pose des questions (annexe 3). Selon le niveau linguistique des élèves et les styles d’apprentissages présents en classe, il peut décider d’utiliser uniquement des questions, uniquement des images ou des images et des questions. Il est souhaitable de partager les élèves en groupes avec un rapporteur qui devra donner les réponses. On peut demander aux élèves d’écrire les réponses sur du papier ou de les écrire au tableau. Les images seront affichées au TBI ou bien imprimées et collées au tableau.

Troisième et quatrième séance
Pour continuer à faire travailler les élèves de manière ludique et développer aussi la production et l’interaction orale on peut proposer d’autres activités (annexe 4) à faire en binôme ou en groupe.

Cinquième séance
Pour continuer avec des activités ludiques, le professeur invite les élèves à imaginer une simple mise en scène de l’histoire (annexe 5) qui pourra être présentée aux parents.

Corrigés

Corrigés

Written by Anna Maria Crimi

Categories :